En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de BricoPrivé et de tiers, de cookies à des fins de statistiques, partage sur les réseaux sociaux, mesure d'audience, profilage et publicité ciblée, personnaliser le site en fonction de mes préférences et d’interagir avec les réseaux sociaux.
Fermer

Comment changer son chauffe-eau ?

Introduction

Le chauffe-eau est l’un de ces appareils les plus sollicités dans la maison, notamment en hiver. Qui souhaiterait prendre une douche avec de l’eau froide à cette période de l’année. Au bout de dix ans, voire plus, cette machine ne fonctionne, pour la plupart du temps, plus comme il faut. Dans ce cas-là, il serait peut-être grand temps de la changer par une autre, et qui plus est, qui soit neuve pour une utilisation optimale.

Remplacer son chauffe-eau avant qu’il ne rende l’âme vous évitera des pannes inopportunes. Bien sûr, changer cet appareil peut relever du parcours du combattant si on ne sait pas comment s’y prendre. Mais pas de panique. Dans ce guide, découvrez nos conseils pour remplacer son chauffe-eau par un neuf.

Changer son vieux chauffe-eau par un neuf s’avère être une excellente alternative lorsqu’on souhaite optimiser son confort et réduire sa facture d’électricité. Bien entendu, avant même de remplacer l’ancien, il faut commencer par faire un tour en magasin pour en acquérir un nouveau. Lors de l’achat de cet appareil, il faut tenir compte de certains paramètres.

Ci-contre les plus importants d’entre eux :

La capacité du chauffe-eau

Ce critère devrait être la première chose que vous devez vérifier. C’est ce paramètre qui va garantir votre confort. Si votre famille s’est largement agrandie depuis l’achat de votre ancien chauffe-eau, le changer est l’occasion d’en acheter un autre adapté aux besoins quotidiens de votre foyer. Sachez que si le ballon est trop petit, vous risquez de manquer rapidement d’eau chaude. Par contre, un ballon trop grand entraîne une consommation electrique superflue. Il gonflera inutilement votre facture d’électricité.

Note : pour un adulte, un chauffe-eau d’une capacité de 50 l est de mise. Pour un adulte et un enfant, un volume de 75 l est à acquérir. Une capacité de 200 l est indispensable pour deux adultes et deux enfants. Bien sûr, si au bout de dix ans, le nombre de personnes qui constituent votre foyer reste comme ce qu’il était lors de l’achat de votre dernier chauffe-eau, vous pouvez toujours garder la même capacité.

L’énergie utilisée

En outre, l’energie utilisée par le chauffe-eau est aussi un important critère de choix lors de l’achat de cette machine. Généralement, l’énergie employée par cet appareil est, soit le gaz, soit l’électricité. Votre choix doit se faire en fonction de votre consommation, de la configuration de votre maison, et bien entendu, de votre budget.

Le chauffe-eau électrique est nettement plus économe à l’achat. De surcroît, il est facile à installer. Il ne nécessite aucun système d’évacuation et donc aucun risque d’intoxication. Soulignons qu’un chauffe-eau électrique est quelque peu coûteux à l’usage.

Note : pour limiter les déperditions de chaleur, il convient d’investir dans un chauffe-eau bien isolé.

 

Pour des dépenses énergétiques réduites, l’idéal serait de miser sur un chauffe-eau à gaz. Bien qu’il soit plus onéreux à l’achat, il est plus économique à l’usage. Facile à utiliser, cette machine se raccorde au gaz de ville ou à une bouteille de gaz.

Le format du chauffe-eau

Sur le marché, tout un format de chauffe-eau s’offre à vous : vertical ou horizontal.

Pour le modèle vertical, vous avez le choix entre deux catégories : murales ou sur socle. Les premières peuvent être accrochées sur des murs porteurs par le biais de pattes de fixation. Les deuxièmes sont, par contre, posées sur le sol. Le raccordement à l’arrivée d’eau froide se fait alors par le côté.

Par ailleurs, dans une pièce de faible hauteur, le mieux serait de miser sur un chauffe-eau horizontal.

Les différents modèles de 75 à 200 litres peuvent être posés au sol ou accrochés au mur ou encore au plafond. Une fois votre chauffe-eau acquis, vous pouvez enfin procéder au remplacement de votre ancien appareil. Mais comment s’y prendre ? Pour cela, pensez, d’abord, à couper l’électricité ou encore le gaz. Cela dépend de la source d’énergie de votre appareil. Puis, vidangez le réservoir de la machine. Une fois cela fait, débranchez les conduites d’eau chaude et d’eau froide du chauffe-eau. Débranchez également le gaz ou l’électricité, selon les cas. Puis, retirez l’ancien chauffe-eau afin de poser le nouveau. N’oubliez pas d’installer la soupape de sûreté ainsi que les différents raccords fournis avec votre chauffe-eau. Notons que pour ce genre de manœuvre, il serait préférable de solliciter l’intervention d’un plombier aguerri. Ce professionnel vous garantit une installation bien faite, et ce, dans le respect des normes de securite en vigueur.

Un aperçu des types de chauffe-eau proposés sur le marché

Chauffe-eau électrique

Qu’il soit instantané ou fonctionnant par accumulation, le chauffe-eau électrique est l’une des solutions les plus simples pour obtenir rapidement de l’eau chaude dans sa maison. Cet appareil chauffe l’eau grâce à une résistance. De petite taille, le chauffe-eau électrique trouve sa place dans un espace restreint. Son installation ne demande pas de gros travaux. Il peut être installé dans n’importe quelle pièce de l’habitation. Il est tout à fait possible de brancher ce chauffe-eau en heures creuses pour faire baisser sa facture d’électricité. Notons que cette plage horaire va de 22 h à 6 h. L’eau du ballon sera chauffée durant cette période. Bien sûr, en cas de besoin supplémentaire en eau chaude, on peut relancer la chauffe du ballon, à tout moment de la journée.

Chauffe-eau à gaz

De manière concrète, le chauffe-eau à gaz produit de l’eau chaude par combustion d’un gaz. Ce dernier peut être du gaz de ville ou naturel. Il peut également s’agir de gaz très rares tels que le butane ou le propane que l’on peut retrouver en magasin spécialisé. Le chauffe-eau à gaz se décline sous deux versions distinctes, à savoir le chauffe-eau instantané ou par accumulation.

  • Chauffe-eau à production instantanée : celui-ci restitue de l’eau chaude en direct, sans avoir à la stocker dans un ballon d’eau chaude. Selon la qualité des appareils proposés sur le marché, il est possible d’espérer un débit pouvant aller jusqu’à 30 l/min.
  • Chauffe-eau à accumulation : le principe de fonctionnement de cet appareil est similaire à celui d’un chauffe-eau électrique. À la différence qu’ici, un brûleur remplace la résistance de l’appareil électrique.

Chauffe-eau thermodynamique

Connu aussi sous l’appellation de cumulus thermodynamique, le chauffe-eau thermodynamique récupère l’énergie présente dans l’air ambiant. Il consomme donc trois fois moins d’énergie qu’un chauffe-eau électrique. Vos factures d’eau chaude sanitaire peuvent donc être divisées par 3 ou 4. Bien que le prix d’achat de cet appareil soit élevé, il constitue un excellent investissement. Pour l’installation de ce modèle de chauffe-eau, sachez que vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt et de subventions. Note : pour la pose de cette machine, il est recommandé d’implanter le chauffe-eau dans une pièce où la température ne tombe pas sous les 5 °C. Soulignons aussi que cette machine a besoin de 10 m² pour fonctionner correctement.

Chauffe-eau solaire

Le chauffe-eau solaire est une valeur sûre pour faire de considérables économies sur sa consommation énergétique. Selon la région, il peut couvrir 100 % des besoins en eau chaude durant l’été. Le chauffe-eau solaire présente plus d’un atout. Cet appareil ne dégage aucun gaz à effet de serre. En optant pour celui-ci, vous contribuez activement à la protection de l’environnement. Utilisant une source d’énergie renouvelable (soleil), vous gagnez en indépendance énergétique et économique. Vous n’êtes plus assujettis aux dépenses additionnelles dues à l’augmentation du prix de l’énergie. Précisons qu’un chauffe-eau solaire a une duree de vie moyenne de vingt ans, ce qui constitue un placement sûr et bénéfique. Le petit plus du chauffe-eau solaire est qu’il ne demande qu’un léger entretien sur vingt ans.

Protéger son chauffe-eau du calcaire

Le calcaire peut être à l’origine d’une baisse de performances de son chauffe-eau et de la réduction de la durée de vie de l’appareil. Il entraîne également une surconsommation du chauffe-eau. Pour éviter ces désagréments, pensez à détartrer votre appareil tous les cinq ans. Pour cela, il vous suffit de vider le ballon d’eau chaude, puis ouvrir la cuve, la nettoyer et la remonter. Pour éviter la formation du tartre, il convient de régler la température du thermostat du chauffe-eau sur 55 °. Il faut un minimum de 55 ° pour éliminer les bactéries. Cette température ne doit en aucune manière être dépassée, car plus elle est élevée, plus le calcaire risque de se former rapidement.

Aussi, pour éviter le calcaire, pourquoi ne pas utiliser un adoucisseur d’eau ? Ce dispositif est capable d’éliminer le calcaire en modifiant la composition de l’eau par réaction chimique. Si vous le voulez, vous pouvez également utiliser des filtres anti-calcaire. Il évitera le dépôt de tartre. Cet appareil va séparer les différents éléments contenus dans l’eau et retenir les particules indésirables pour obtenir une eau plus propre.

 

Voir toutes les ventes MAISON

 h